Le printemps arrive. C’est le moment idéal pour se débarrasser des toxines, des excès, des surcharges accumulés au cours de l’automne et de l’hiver. Pour cela, cure détox et plantes drainantes sont de rigueur ! On appelle « émonctoires » les organes chargés d’éliminer les déchets produits dans notre organisme. Ce sont principalement : le foie et la vésicule biliaire, le rein, la peau et les poumons. Ces derniers, éliminent, avec le gaz carbonique expiré, les acides gras volatiles et les alcools de fermentation en provenance de l’intestin. La peau rejette des déchets à travers la sueur et via le sébum. Les reins filtrent le sang et éliminent les déchets dans l’urine. Mais l’organe clé de la détoxification est le foie dont le rôle est, entre autres, de filtrer le sang, de neutraliser les toxines et de les éliminer via la bile.

Donc, pour un drainage efficace, il faut stimuler ces émonctoires. Par exemple, pratiquer du sport augmente la fréquence respiratoire ce qui permet d’évacuer plus de déchets volatiles et de mucosités. De même, cela fait transpirer et avec la sueur partent autant de toxines. Boire beaucoup d’eau stimule l’élimination rénale, bien sûr, mais aussi l’élimination par le foie, la bile et les intestins. Bref : bougez, éliminez est un conseil de bon sens ! Il existe également bien des techniques utilisées par les naturopathes ou les ostéopathes qui favorisent le drainage des émonctoires (bains chauds, diètes spécifiques, massages, exercices respiratoires…).

Mais on peut aussi activer le nettoyage de l’organisme grâce aux plantes drainantes. On vous explique tout dans cet article !

Les plantes drainantes pour soulager les émonctoires

  • Parmi les principales plantes drainantes qui ont montré une action sur le foie et la vésicule biliaire, on trouve : le radis noir, le chardon Marie, le romarin, l’artichaut, le boldo, la chicorée sauvage, la fumeterre, le pissenlit.
  • Les principales plantes ayant une action sur les reins sont : la verge d’or, la reine-des-prés, le chiendent, l’aubier de tilleul, le pissenlit, l’orthosiphon, le romarin, la bruyère, la piloselle, la prêle, les queues de cerises… 
  • En ce qui concerne les voies respiratoires, on a le choix entre : le thym, le serpolet, le pin sylvestre, la pulmonaire, l’eucalyptus, le radis noir, le plantain, le marrube blanc, le bouillon-blanc, l’hysope, le bleuet, l’origan.
  • Pour ouvrir la peau et éliminer les toxines, les plantes usuellement utilisées sont : la bardane, la pensée sauvage, la bourrache, l’ortie, la camomille et le pissenlit.
Détoxification de l'organisme.

Le top 5 des meilleures plantes drainantes

Pour votre grand nettoyage de printemps PhytoQuant a choisi et combiné cinq de ces plantes pour agir sur tous les organes drainants :

  • Le Pissenlit est une plante drainante très connue que nos grands-mères intégraient dans les salades de printemps. Traditionnellement, la plante est connue pour fluidifier la bile (et favoriser ainsi l’évacuation des déchets du foie) pour favoriser l’élimination urinaire (diurétique). C’est donc un grand dépuratif de nos régions. D’autant qu’il a également une action sur la peau.
  • Le Radis noir, à l’instar du pissenlit, est une plante utilisée depuis fort longtemps pour son usage à la fois culinaire et médicinal. Car, si le radis noir est diurétique, mais c’est surtout son action hépatobiliaire qui est connue. Il stimule la sécrétion biliaire et provoque une contraction de la vésicule entraînant l’élimination des déchets. Cette action sur la vésicule biliaire est si puissante qu’il est contre indiqué de consommer du radis noir en cas de calcul biliaire ! Sinon gare à la crise de colique hépatique !
  • L’Orthosiphon est une plante du sud est asiatique où elle traditionnellement utilisée comme diurétique. En Europe, l’orthosiphon est également employé pour faciliter les fonctions d’élimination essentiellement rénales. Mais il est aussi conseillé comme adjuvant dans la prise en charge des surcharges pondérales.
  • La Bardane est une plante commune de nos régions. La racine de bardane est utilisée par voie orale en phytothérapie dans le drainage cutané mais aussi dans le traitement de diverses affections cutanées telles que l’acné juvénile.
  • Le Romarin est encore une de ces plantes drainantes qui ont traditionnellement leur place dans la cuisine et dans la pharmacie familiale quand il s’agit de faciliter le drainage rénal et hépatique (foie).
Plantes détoxifiantes pour drainer les émonctoires.

QuantaDpur, un complexe riche en plantes détox signé PhytoQuant

QuantaDpur+ est une association synergique de ces cinq plantes drainantes, sous forme liquide, idéale pour accompagner votre cure détox ou votre cure minceur. Comme rien ne vaut l’eau pour bien se nettoyer, QuantaDpur+ se présente sous la forme d’une bouteille de 500 ml qui couvre 50 jours de cure. QuantaDpur+ est très puissant et très fortement concentré : Un seul bouchon par jour (10ml), à diluer dans un verre d’eau ou encore mieux dans une petite bouteille d’eau minérale à boire tout au long de la journée, correspond à 5 grammes de plantes drainantes : soit l’équivalent de plus de 12 gélules d’extraits secs de ces plantes !

J’en profite !

Un dernier mot : pensez à votre hygiène intestinale !

Les intestins ont une fonction fondamentale dans l’élimination, car ils collectent tous les déchets provenant du travail des autres organes de la sphère digestive (le foie, le pancréas, la vésicule biliaire). Ces déchets sont évacués dans les selles via le côlon. Si le colon n’est pas parfaitement intègre et fonctionnel, ce travail d’élimination ne se produit pas bien. Lors de leur passage dans les intestins, les toxines et déchets peuvent être réintroduits dans l’organisme ou encore fermenter ou putréfier, ce qui contribue encore à votre encrassement. Il est donc important d’assainir le tube digestif, de maintenir une flore active, et une paroi intestinale totalement imperméable. Pour cela, l’association des probiotiques, de la Chlorophylle et de l’ortie a fait ses preuves. Si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet, n’hésitez pas à contacter nos équipes !

Docteur Khodja, Phytoquant